Deuxième séance: 20 février

Mis en avant

La séance du mercredi 20 février, de 14h à 17h, sera consacrée au thème « Écriture et langage : relire les cahiers n°12 et n°13 ». La séance, coordonnée par Audrey Lasserre, donnera lieu à découvertes, relectures critiques et interventions de Christine Planté et de Martine Storti.

Lieu : Librairie Par chemins, rue Berthelot 116, 1190 Bruxelles. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

En 1976, avec « Parlez-vous française ? » et « Elles consonnent » – dont les titres annoncent déjà une attention à la langue et à l’écriture – l’équipe des Cahiers du GRIFdonne à lire deux numéros consécutifs consacrés aux « Femmes et langages ». Comme en témoignent les archives du GRIF, un seul numéro était prévu mais l’abondance des propositions donne la matière de cette publication double à laquelle collaborent écrivaines et journalistes, femmes et/ou féministes, de France ou de Belgique : Hélène Cixous, Françoise Collin, Marie Denis, Nancy Huston, Luce Irigaray, Martine Storti, Jeanne Vercheval, etc. La séance sera l’occasion de revenir sur le lien déterminant qu’entretiennent les femmes des années 1970 avec la question du ou des langages et avec la pratique de l’écriture, mais également de montrer dans quelle mesure cette double publication fait référence par sa richesse et son originalité dans l’Europe francophone de cette époque.

Groupe interdisciplinaire et interuniversitaire composé de Caroline Glorie (ULiège), Nathalie Grandjean (UNamur), Audrey Lasserre (UCLouvain), Alain Loute (UCLille / UNamur) et Nadine Plateau (SOPHIA).

Première séance: 18 janvier 2019

Le vendredi 18 janvier, de 14h à 17h, sera consacré au thème “Femmes/Philosophie : relire le cahier n°46”.  Séance coordonnée par Nathalie Grandjean et Alain Loute.

Lieu : Université de Namur, Faculté d’informatique, rue Grandgagnage 21, 3ème étage, séminaire I33, 5000 Namur. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

« D’où pense-t-on quand on pense ? » demande Françoise Collin. Dans ce cahier sous-titré « Provenance de la pensée », des femmes-philosophes s’interrogent sur leurs liens de situation avec la philosophie : qu’est-ce qu’être une femme dans la philosophie, ou encore qu’est-ce qu’une pratique philosophique féminine ou féministe ? Ce cahier aborde, à partir de différentes positions et postures, des interrogations telles que la différence sexuelle ou l’absence des femmes en philosophie. L’enjeu du séminaire consistera à reprendre ces textes, 27 ans plus tard, afin d’en examiner la teneur et l’adresse.